Comme pour le pardon, s’excuser n’implique pas forcément une réconciliation. S’excuser, c’est prendre conscience du mal que l’on a pu faire.

S’excuser, c’est se couper de la victime pour se centrer sur soi-même et comprendre pourquoi on a agi ainsi.

Si la personne en face de nous accepte nos excuses, alors tant mieux, elle pourra alors commencer son pardon. Si elle les refuse, cela ne nous empêche pas d’entamer notre travail. Certes, s’excuser s’adresse en premier pour la victime, c’est surtout un temps pour en apprendre sur nous-même, sans se cacher derrière d’éventuelles circonstances atténuantes et bien sûr, sans oublier de se pardonner.

Il vous est certainement déjà arrivé de vous excuser. Qu'en avez-vous appris ?
Existe-t-il une personne à qui vous pensez en ce moment ?

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.