Le pardon

Il ne faut pas confondre Pardon et réconciliation, cette dernière n’étant qu’une des conséquences (heureuse) du pardon.

Le pardon est là pour nous permettre de nous centrer sur nous-même et de ne plus être en réaction avec celui qui nous a fait mal.

Tant que nous continuons à en vouloir à la personne (ou à la cause) qui nous a fait du mal, nous restons centré sur celle-ci au lieu de nous centrer sur la douleur.

Or c’est bien de notre douleur dont nous devons nous occuper. En pardonnant, nous nous détachons de la personne qui nous a causé du tort et nous ne sommes plus en réaction avec elle. Nous pouvons alors centrer toute notre énergie sur la douleur qui devient la nôtre en conscience et ainsi entamer le travail qu’elle implique.

Avez-vous des personnes à pardonner ?
Et là, ici et maintenant, que ressentez-vous ?