Surprenante rencontre sur le site de l’écomusée de Marquèze dans les Landes. A la recherche d’un petit coin discret, je croise cette vielle loco plantée au milieu d’une nature qui a repris ces droits.

Triste sort d’une machine qui a fait son temps, qui a rendu tant de service menant l’homme au village pour le soulager de la rudesse de la vie landaise d’antan ?

Trahison humaine niant toute reconnaissance à la machine dépassée ?

Dans cet espace de verdure, je ressens plutôt le repos bien mérité de la mécanique usée qui se laisse sagement érodée par la forêt qui ne lui en veut pas.

Train dans la forêt

1 Comment

  1. Oh comme j’aimerais habiter là quelques jours dans cette vieille loco dans ce bel écrin de verdure. Profiter du grand air, de la compagnie des arbres, il me semble que j’y serais protégée du Covid19 et de toute pollution aérienne ou sonore. La loco me raconterait toutes les histoires qu’elle a vécues au cours de ces voyages, la vie des gens qu’elle a transportés… Mon seul regret serait de ne pas être douée en dessin et peinture afin de prendre le temps de la « coucher » sur une toile. Mais je la remercie déjà de m’avoir fait rêver un peu.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.