Il y a des situations pour lesquelles on ne peut rien faire et que l’on ne peut pas changer malgré tous les efforts que l’on a fourni. Je n’arrive pas à signer le contrat avec le client ou pas moyen de se réconcilier avec cet ami ou encore impossible d’acheter cette voiture.

Il ne nous reste plus qu’à accepter ou se résigner.

L’acceptation est une décision voulue et posée. La résignation est une réaction émotionnelle qui nous met en position de victime.

En effet, la résignation va éveiller en nous de l’injustice, de la colère envers le monde ou nous-même avec le risque de s’enfermer dans ses émotions et vivre avec des regrets.

L’acceptation nous met en situation pro-active puisque c’est un choix basé sur un constat indiscutable : « Je ne peux rien faire ». Sans jugement négatif, l’acceptation nous permet plus facilement de rebondir au besoin grâce à cet évènement ou de passer à autre chose de différent.

La différence entre acceptation et résignation est parfois subtile.
Quel évènement vous vient à l'esprit ?

1 Comment

  1. […] elle est revenue sur le devant de ma scène depuis que je créé mon entreprise. Elle est en lien la différence subtil entre acceptation et résignation. […]

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.